Lac de Garde (VTT)

 Du 08 au 15/06/2008

Je reviens d'une super semaine entre amis au Nord du Lac de Garde, en Italie. Nous étions 6: Alberto l'espagnol, Miguel le Catalan, Alicia native d'Argentine, Thomas Allemand expatrié en Espagne, Mark, ami de Thomas venant directement d'Allemagne et moi, français expatrié en Espagne. Bref un beau mélange international, très sympathique. Nous parlions espagnol entre nous. Cela me fait souvent bizarre de parler avec des allemands ou des japonais (au travail) en espagnol !

Nous sommes donc partis le dimanche 8 Juin avec nos vélos avec Ryan Air depuis l'aéroport de Valladolid. Arrivée 2h plus tard à Bergamo, après quelques rotations dans les airs le temps que se termine un gros orage sur la région. A l'arrivée, nous attend comme prévu par Thomas une fourgonnette avec chauffeur pour nous mener en 2h à Arco au nord du lac de Garde. La route longeant le coté ouest du lac passe par de nombreux tunnels tellement elle passe au pied d'immense falaise. Les paysages sont superbes ainsi que le style des constructions.

Nous débarquons nos affaires dans les 2 appartements que nous avons loué pour la semaine (1 avec 4 couchages et l'autre avec juste 2). Le temps que Mark arrive en voiture, nous remontons nos vélos et les laissons dans un endroit prévu pour dans le garage souterrain de l'immeuble. Une fois Mark arrivé, nous allons faire un tour en ville à pied où nous commençons à nous gaver de  produits locaux: bières, pizzas, glaces...L'ambiance  de cette petite ville d'Arco est très sympa. On voit des tas de gens revenant ou partant en balade à pied on en VTT, faisant une halte au centre ville pour faire comme nous, prendre une glace, un morceau de pizza ou une bière. La zone a une très forte influence allemande, de part les nombreux touristes allemands, mais aussi parce qu'il y a encore 80 ans la zone appartenait encore à l'Autriche. A noter que Mark est arrivé avec une cargaison de 72 bouteilles de bières de 1/2 l (la moitié sans alcool). Avec les efforts et la soif de tous les jours, il faudra en acheter d'autres à la fin de la semaine. Hips !

Le soir nous retournons au centre pour manger dans un restaurant tout en regardant un match de foot de l'Euro 2008.

 

Le lundi, Thomas nous propose une balade de mise en jambe au nord de Arco mais qui sera tout de même assez dure avec pas mal de dénivelé et une dernière descente trop extrême pour être descendue en vélo. Nous faisons de grosses courses à notre retour pour la semaine.

 

Le mardi, nous faisons une très grande rando avec plus de 26km de montées. Nous rejoignons Riva par la route avant de commencer cette superbe mais très longue montée en balcon au dessus du lac. La vue est vraiment superbe. Il fait beau et chaud. Je suis un peu à la traîne car je n'ai pas autant d'entrainement que les amis mais ils sont sympas et m'attentent régulièrement. Ensuite, avec la fatigue d’Alberto ou d'Alicia, je ne serais pas toujours le dernier. Mais Dieu que cette montée est longue. Nous faisons de nombreuses pauses pour des points de vue ou pour manger un peu. Le paysage change au fur et à mesure de la montée: on se retrouve dans des sous bois puis ensuite vers 1800m dans des zones franchement montagneuses. Longue pause au sommet dans un refuge Garda pour manger un peu. Nous entamons la descente  vers le lac di Ledro. Mais ce n'est pas toujours du repos avec des sentiers techniques et humides en sous bois. Dans une longue et forte descente bétonnée, alors que j'étais le dernier de la meute, j’entends un gros bruit inquiétant dans ma roue arrière. Je m'arrête en urgence tout en criant pour que les copains m'attendent. Mais ils n'entendront pas. Les dégâts sont importants. Je ne sais pas comment cela c'est passé mais le dérailleur arrière s'est mis dans les rayons de la roue. Le dérailleur est cassée net en 2, j'ai 6 rayons cassés et d'autres tordus, la chaîne tordue elle aussi et coincée dans la cassette et le cadre à pris un gros coup. Bref, c'est l'horreur. Thomas remonte la piste et vient me donner un coup de main. Nous enlevons tout ce qui est cassé et je continue en roue libre. Heureusement le profil du reste de la rando est descendant. Arrivés au lac, les amis se relaient pour me pousser dans les zones planes. C'est beau la solidarité !

C'est ensuite au tour d'Alicia de nous faire une frayeur avec une chute assez violente sur un trottoir en descente d'un petit village. Heureusement elle se relèvera sans trop de mal mais avec quelques ecchymoses. C'est vrai aussi que nous sommes bien fatigués et qu'il se fait tard (19h). Nous retrouvons cependant beaucoup de plaisir dans la descente vers Riva, par le même chemin que nous avions monté à l'aller. A Riva, nous bien le droit à une bonne pizza sur la place centrale au bord du lac. Pendant que les autres rentrent en vélo, j'attends Mark qui revient me chercher en voiture.

 

Le mercredi, il nous faut faire des réparations des vélos et prendre un peu de repos. Le vélociste est super efficace. Mon vélo déposé à 8h45 sera prêt à 10h, le dévoilage de la roue d'Alberto fait pour 10h07 et le réglage des freins de Thomas fait pour 10h15. Je dois tout de même déboursé 127€ pour la remise en état de mon vélo. Nous faisons ensuite 2 petites boucles mais tout de même bien dures au nord et au mont Brione. Je passe sur les pauses pizzas et glaces car nous en avons fait tellement que je ne m’en souviens plus trop. En bons espagnols, lorsque nous n'étions pas sur le vélo, nous passions notre temps à manger. Il faut dire que le sport cela donne vraiment appétit, que la nourriture italienne est délicieuse et les prix tout à fait corrects.

 

Le jeudi, nous faisons de nouveau une longue mais superbe rando du coté est du lac cette fois ci. Longue montée par une petite route pour grimper sur les contreforts du Monte Altissimo di Nago. La longue descente, technique et avec de nombreuses épingles à cheveu sera un vrai plaisir. On passe notre temps à nous prendre en photo ou à faire des vidéos. Les vues sur le lac sont toujours superbes. Nous arrivons au milieu des touristes à Malcesine. Pizza, bière et capuccino...bref je passe. Nous faisons un peu de tourisme à pied dans ce beau village avant de rentrer en ferry vers Torbole puis Arco.

 

Vendredi, nous montons du coté du lac di Tenno par la route. Le temps est plus humide et pluvieux ces derniers jours. Nous avons souvent de la pluie en fin de journée et pendant la nuit. Cela rend certains chemins dangereux. Sentant la fatigue des derniers jours et nous ayant un peu perdu à un moment nous rentrons tranquillement vers Riva. Mais Mark, très en forme, décide de faire seul une grande boucle. Nous arrivons sous la pluie à Riva. L'attraction sur le port est qu'il y a un rassemblement de voitures de sport, une vingtaine de Pagani Zonda, une supercar très rare.

 

Samedi, on se réveille avec un temps pluvieux. Personne n'est vraiment motivé pour la dernière balade. Alberto et Alicia décident d'aller en bus puis en ferry à Limone et retourner à Malcesine. Pendant ce temps, nous montons visiter à pied le château d'Arco, perché sur un éperon. L'après-midi et la soirée, ce sera la course pour profiter une dernière fois des spécialités italiennes. Nous terminons dans une pizzéria pour fêter la fin de cette bonne semaine, fêter les 50 ans d'Alberto (nous lui offrons un super compteur de vélo multifonctions), remercier Thomas pour l'organisation (nous lui offrons un livre sur la région et un calendrier). Thomas nous avait la super surprise en début de séjour d'offrir à chacun de nous un tee-shirt personnalisé et à notre taille sur cette semaine.

 

Dimanche, levé à 5h pour le voyage de retour. Alberto nous invite chez lui à midi (enfin 14h!) pour fêter encore une fois ses 50 ans avec sa famille.

 

Que de bons souvenirs que cette "1st International MBK week" du Sueño Deportivo de Valladolid. A voir si l'année prochaine, je me lance dans l'organisation d'une autre semaine mais en France cette fois-ci.